Troubles musculo-squelettiques TMS

Définition des Troubles Musculo-Squelettiques
Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont des affections péri-articulaires (ce qui est autour des articulations, comme les tendons, les muscles, les nerfs, les bourses séreuses, voire les cartilages) secondaires à leur hypersollicitation, potentiellement d’origine professionnelle.

Les principaux TMS du membre supérieur sont les tendinopathies de la coiffe des rotateurs de l’épaule, les épicondylalgies latérales, les tendinites des fléchisseurs/extenseurs des doigts et le syndrome du canal carpien, ainsi que des troubles douloureux non spécifiques cervico-brachiaux. A ceux-ci, s’ajoutent des pathologies rachidiennes d’hypersollicitation (cervicalgies, lombalgies, sciatalgies…).

Ces troubles se traduisent principalement par des douleurs et une gêne fonctionnelle plus ou moins importante pour réaliser les activités professionnelles ou les gestes de la vie quotidienne.

Causes des T.M.S
Les TMS peuvent être en relation avec certains gestes de travail caractérisés par des contraintes mécaniques (répétitivité, force, posture, vibrations…) et/ou organisationnelles (travail juste à temps, temps de pause inexistant …). Cependant, les TMS ont le plus souvent une origine plurifactorielle faisant intervenir des facteurs personnels et professionnels.

Prise en Charge
Elle implique plusieurs acteurs : le patient, vos médecins traitants (médecin généraliste et spécialistes), votre médecin du travail, voire des acteurs de l’entreprise ou extérieurs. La déclaration peut être possible, utile même si elle n’est pas toujours à conseiller.

Le rôle du médecin de l’Unité Hospitalo-Universitaire de Santé Professionnelle est de faire une évaluation fine de l’origine du trouble, afin de rechercher la solution la plus adaptée, tant sur le plan médical, que professionnel, en mettant en relation ces différents intervenants.

En savoir +: Site travailler mieux ; INRS  ; CRAMIF;  Site fondation UPSA